Love Game – 4 d’Emma Chase

10 janvier 2016

Love Game 4

Et voilà, il fallait que ça arrive, c’est la dernière fois, ou presque vous entendrez parler de Drew et Kate. A part quelques nouvelles ou des apparitions dans les livres suivants, leur histoire est terminée et c’est très bien comme ça. Encore ne fallait-il pas manquer cette sortie et c’est chose faite. Emma Chase s’en sort admirablement bien en redonnant la parole à Drew qui est tout de même le meilleur dans l’exercice !

Drew, vous le connaissez, c’est ce spécimen de petit merdeux arrogant qui est riche, beau, sympa et a toujours tout réussi dans la vie, y compris de tomber sur la femme de sa vie en la personne de Kate. Depuis, ils vivent ensemble, ont eu un petit garçon et vont couronner le tout par un mariage somptueux. Nous allons donc les suivre une semaine avant, à Las Vegas, dans ce passage incontournable et un peu stupide qui est l’enterrement de vie de garçon et de jeune fille. Et puis, comme ils font partie d’une bande de potes, tout le monde va partir et évidemment, cela va être…épique !

Ne cherchez pas d’intrigue, il n’y en a pas ! Tout repose sur le récit de Drew, qui comme lors du premier tome, s’adresse directement à nous. Il a changé, il n’est plus à nous interpeler pour qu’on le prenne en pitié mais il va nous livrer des petits morceaux de la vie selon Drew dont il a le secret, à propos de tout et de rien. Mais il va répéter encore et encore, et c’est adorable, combien il aime Kate.

Tout n’est pas égal, c’est parfois un peu moins drôle ou pertinent mais cela reste dans l’ensemble excellent. On sourit beaucoup, on s’attendrit, on tremble un peu parce que Drew a parfois la délicatesse d’un éléphant et on se demande quelle bourde, il va faire. Bref, ça se dévore comme une petite pépite de bonne humeur. Je recommande surtout la première partie qui est faite de flashbacks, rappelant la naissance de James, le fils de Kate et Drew et qui montre leur adaptation à leur vie de parents. L’auteure a choisi des moments marquants et qui n’ont rien d’originaux mais cela fonctionne totalement. Drew est avec son fils absolument adorable et les échanges qu’il a avec lui sont délicieux. Le séjour à Las Vegas va quasiment reprendre tous ceux que l’on peut attendre mais voilà… cela doit être le talent, malgré le côté prévisible, on se laisse séduire et même un peu surprendre !

Vous retrouverez tous ceux qui ont marqué cette série. Petite mention spéciale pour Billy Warren, l’ex de Kate, que Drew maltraite gentiment et qui fait ici un grand numéro. Il y a même quelques personnes peu vues encore qui mériteraient quelques développements. Bref, Emma Chase a parfaitement négocié cet exercice difficile qui est de continuer une série qui n’en avait probablement pas besoin, en conservant son cap. Il est vrai que Drew est un vrai bonheur et qu’elle avait créé là le personnage parfait. Nous la suivrons dans ces prochains ouvrages bien entendu.

Wrap Up

  • 9/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.