L’horizon à l’envers de Marc Lévy

28 janvier 2016

l'horizon à l'enversLe début de l’année est devenu synonyme de la sortie d’un nouveau livre de Marc Lévy. A chaque fois, la question est de savoir dans quel récit, forcément différent du précédent, celui qui est avant tout un formidable inventeur d’histoires, va nous entrainer. Et bien, c’est chose faite, après la lecteur de l’horizon à l’envers, titre accrocheur et intrigant dont on saisit tout le sens en lisant le roman.

Cette fois, c’est un trio d’amis que nous allons suivre. Ce n’est pas forcément inhabituel chez Marc Lévy, un des plaisirs de lecture étant de redécouvrir sa patte. Nous allons suivre des étudiants américains, deux garçons et une fille, des grosses têtes puisque tous travaillent dans des domaines de pointe comme le cerveau, la possibilité de collecter toutes les informations de la mémoire d’un humain, l’intelligence artificielle et j’en passe. Le livre est tout d’abord cela : l’histoire d’une amitié et d’un amour aussi entre Josh, Luke et Hope ( quel beau prénom chargé de sens dans cette histoire puisqu’il signifie, espoir). Josh et Hope vont tomber amoureux, Luke ne va pas forcément apprécier énormément cela mais il n’a pas le choix. De longs passages du livre nous montre la beauté d’un amour jeune mais puissant et l’amitié tout aussi indestructible qui existe entre Josh et Luke mais également d’autres. C’est drôle, avec des dialogues qui apportent de très bienvenues notes d’humour mais aussi, parfois de la gravité ou des phrases qui poussent à la réflexion.

Car ce conte a un sens, comme toujours. Nos trois étudiants travaillent à la pointe du progrès d’aujourd’hui. Des notes nous rappellent que plusieurs expériences qu’ils tentent sont en ce moment l’objet d’études dans des laboratoires bien réels. L’homme a toujours voulu repousser les limites, jouer avec elle, faire un peu son apprenti sorcier, son alchimiste. Ce n’est sûrement pas par hasard que nos héros vont se retrouver un beau jour dans la ville de Salem, lieu, s’il en est, qui évoque la sorcellerie !

Cette intrigue qui se développe autour de leurs recherches est captivante. A quoi vont-ils aboutir et dans quel but ? A qui cela va-t-il bénéficier ? Toutes ces questions sont intimement mêlées à leur destin personnel. Je n’en dis pas plus car, comme dans toute histoire bien racontée, c’est au lecteur de la découvrir seul.

Le livre, comme toujours, finit par vous emporter avec lui. On se passionne pour l’avenir des héros. Le ton est un mélange particulièrement réussi d’humour, de gravité, et peu à peu, d’émotion. Très dans l’air du temps, les héros sont jeunes et confrontés à des évolutions du monde qui interrogent. Entre présent et futur proche, l’histoire se termine superbement, intelligemment et propose une utopie, une belle image de l’éternité et de l’amour.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *