Hard Boy de Helena Hunting

4 janvier 2016

 

 

couv-hard-boyHelena Hunting avait certainement envie de légèreté (le mot ne convient d’ailleurs peut-être pas !) après avoir écrit sa première série composée de deux romans, Bad Boy et Hard Love qui racontait la lente sortie des enfers d’un couple très traumatisé par la vie. Sensuelle, assez intense, la série avait séduit et l’éditeur français, finaud (ou pas), exploite ce succès en donnant un titre qui la rappelle et une couverture du même genre. Mais voilà, cette nouvelle série n’a rien à voir, se déroule dans le milieu du hockey et est aux antipodes de la première. Ce n’est pas le problème, j’adore être surprise et voir une auteure emprunter une nouvelle voie. Ce n’est pas sûr par contre, que ce soit aussi réussi.

Donc le héros est un certain Alex, capitaine brillant de l’équipe d’une hockey et la demi-soeur d’un autre joueur, Violet. Peut-être devrais-je dire qu’ils sont des personnages secondaires car les véritables héros sont le sexe ENORME de monsieur, et la foufoune de madame ( et ses seins). Toutes les romances exploitent ce filon et insistent sur les atouts des deux héros mais là, ca devient un principe de base.

L’autre est qu’il y a un peu un renversement des habitudes : Violet est un homme comme les autres, si j’ose dire. Elle pense avec son sexe et elle adore se préoccuper de ce qui l’approche. Vous l’aurez compris, la finesse n’est pas au rendez-vous et au bout de plusieurs très longues scènes exploitant le sujet, cela surprend moins et arrache plus difficilement des sourires.

L’intrigue est un peu la grande absente du roman. En gros, Violet ne veut pas coucher avec un joueur de hockey parce que ce sont tous des hommes à femmes qui sautent sur tout ce qui bouge et qu’elle a beaucoup d’exemples sous les yeux de cet état de fait. Le pauvre Alex se trouve donc jugé avant d’agir et devra lutter contre cette mauvaise réputation qu’il n’a même pas méritée. Le reste est tout aussi convenu avec frères protecteurs, parents loufoques, nos héros surpris régulièrement en pleine action…

Alors, oui, c’est sympathique de voir une héroïne qui assume totalement sa sexualité et parle sans aucun complexe de toutes les choses qui la concernent, qui sort les pires absurdités aux mauvais moments car elle ne sait pas s’en empêcher. On sourit mais on soupire aussi car tout cela ne vole pas très haut et ne va pas très loin, même si évidemment tout est à prendre au second degré. Alex en plus est un brave type, bien gentil, pas si sûr de lui que cela, plutôt attendrissant donc mais pas de quoi aller le classer dans le top dix des meilleurs héros. Il y a aussi les scènes de sexe évidemment centrales avec un sujet comme celui-ci.

Sans surprise, le demi-frère de Violet sera le prochain héros et étant donné qu’il couche avec tout ce qui bouge et est surnommé le yéti par sa demi-soeur ( d’où vient cette fascination des auteures de romance pour le système pilaire de leurs héros en ce moment ?), on peut s’attendre à aussi fin…

Wrap Up

  • 6/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.