Before – Saison 1 de Anna Todd

3 janvier 2016

before 1

Il y a juste un an, After débarquait en France et ce phénomène américain de Wattpad remportait un succès aussi phénoménal que celui rencontré ailleurs dans le monde. Des centaines de pages de prise de tête entre un héros que l’on a envie de piler et une héroïne sainte Nitouche qui par moment ne vole pas les tourments qu’il lui inflige. C’était trop long, répétitif, agaçant mais voilà c’est un peu comme se bourrer de malbouffe, on sait que ce n’est pas très bon, en aucun cas gastronomique mais c’était littéralement addictif.

Hardin et Tessa reviennent donc, juste un an plus tard ou plutôt Hardin revient dans ce premier tome de Before qui va se pencher sur notre héros mal dans sa peau. Cet opus s’intéresse à la première partie du premier tome et la voix est largement laissée à Hardin. Vous n’aurez donc pas l’intégralité de l’histoire ici, et si vous la connaissez, il n’y a évidemment aucune surprise. Nous ne nous lancerons pas ici sur le débat de la nécessité pour un auteur de raconter une histoire en changeant de point de vue. Il est aussi évident que si vous voulez être surpris, vous vous en serez pour vos frais. Enfin, ce n’est pas le meilleur changement de point de vue qu’il m’ait été donné de lire mais il est honnêtement fait, ce qui est déjà pas mal car l’exercice est vraiment difficile.

Ne vous laissez pas non plus déstabiliser par le début du livre qui donne la parole pendant de courts moments à d’autres personnages du groupe d’amis autour de Hardin et de Tessa. Plusieurs ont eu un passé traumatique, des évènements qui ont marqué leur vie avant que nous les rencontrions dans After. Ils vont donner leur version des choses. C’est bref et un peu déstabilisant car il faut resituer le personnage, ce qui se passe et quand mais c’est parfois très éclairant. Chaque début de chapitre aussi commence par un paragraphe à la troisième personne du singulier. Hardin ne dit plus « je » à ces moments. Hormis ces changements qui surprennent, le reste, nous le savons.

Alors où est le plaisir ? Et bien c’est d’entendre cet agité du bocal qu’est Hardin nous raconter l’histoire dont nous connaissons les péripéties et surtout le dénouement. C’est sans doute le plus intéressant car cette fois, pas de surprise, pas d’étonnement, nous savons ce que Hardin a dans la tête et Anna Todd réussit tout de même bien son coup. Car peu à peu, cet énervant personnage qui était apparu sous un jour très négatif dans le premier tome de After prend une autre dimension. Nous savions que c’était un bad boy en souffrance, que ce qu’il fait subir à Tessa pose beaucoup de question. Mais, ici, on le comprend et il est bien moins énervant et les aller-retour permanents du couple prennent un autre sens raconté par lui. C’est sans doute, malgré tous les défauts de cette série, trop longue, médiocrement écrite, ce qui explique son succès : Hardin est un personnage somptueux.

Ce premier tome s’arrête bien trop tôt, le suite arrivera très vite heureusement pour conclure ce changement de point de vue. N’oublions pas non plus qu’Anne Todd poursuit l’écriture de l’histoire d’autres personnages dont Landon. A suivre donc mais cette saga n’est pas vraiment terminée.

Wrap Up

  • 8/10

Pros

Cons

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.