Résister – All above – 2 de Battista Tarentini

26 octobre 2015

above all 2

Un excellent second tome de cette série quis e déroule dans l’US Air Force. Les relations des deux héros évoluent rapidement, leur situation personnelle aussi. On ne s’ennuie pas une minute. Voilà déjà le résumé:

Il a fallu que nous succombions. Notre colère n’a eu d’égal que la passion qui nous a consumés quand c’est arrivé.

Depuis, la guerre fait rage sur le Percival. Andreas Van Allen ne me cède pas une once de terrain tandis que je me bats pour qu’il se livre. Nous faisons route vers Hawaï, et la réalité menace de nous y rattraper.

Les nuits tièdes et lascives de l’archipel nous aideront-elles à admettre l’évidence ?

 

J’avais lu avec intérêt et plaisir le premier tome d’une cette série de Battista Tarentini, tout d’abord parce qu’il se situe dans un contexte rare en France, celui de l’armée de l’air américaine. Le contexte est forcément hyper efficace mais complexe aussi car il faut le rendre crédible et l’évoquer intelligemment. Si le premier tome était donc globalement réussi, le second monte encore d’un cran car à peu près tous les éléments qui font un livre sont traités avec soin et encore mieux que dans le premier opus.

Pour récapituler et c’est nécessaire car pas mal de temps s’est écoulé depuis que le premier tome est sorti et que l’histoire reprend juste où on l’avait laissé, Alexi est une jeune ingénieur météo qui va se voir offrir la possibilité de devenir pilote sur un porte-avions. Passons les détails qui expliquent qu’elle est à même d’assumer ce poste mais nous l’avions vue commencer son initiation et surtout commencer à se rapprocher de son supérieur hiérarchique, le capitaine Andreas Van Allen. Ce superbe spécimen de pilote est aussi un homme irascible et compliqué, marié qui plus est. Mais voilà, Lex a aussi ses problèmes et l’ambiance particulière d’un porte-avions, son espace à la fois confiné et ouvert en font un lien propice aux prises de risques.

Ce second tome va être consacré à l’épanouissement de la relation entre Lex et Andreas et à l’éclosion du pilote qu’elle a toujours voulu être en réalité. La première qualité est que le roman est resserré sur ces deux objectifs et papillonnent moins comme le premier d’un personnage secondaire à un autre. Nous continuons à les voir évoluer, amis et ennemis. Chacun a ses petits soucis, ses amours compliquées, et les pistes ébauchées dans le premier opus se poursuivent ici mais nous restons concentrés sur Lex et sur Andreas. Et c’est particulièrement réussi.

L’évolution de leur relation amoureuse est superbe et très bien menée. Non seulement, il n’est pas vraiment admis qu’un officier entretienne une liaison avec un autre officier subalterne mais tous deux ont un passé compliqué qui ne les pousse pas à se lancer dans quelque chose d’aussi aventureux et risqué. Andreas va donc devoir faire beaucoup de chemin et il s’ouvre pour le plus grand bonheur de Lex mais de nous aussi. Car quand vous conjuguez le charme de l’homme, pas toujours aimable, plutôt renfermé, son statut de pilote et l’homme amoureux, vous parvenez presque à la perfection ! Je remercie tout particulièrement l’auteure d’ailleurs pour les images qu’elle grave dans l’imagination de ses lecteurs avec la description des différentes tenues ( ou absence de tenue) de son héros ; c’est un vrai défilé de mode de treillis, uniformes, tenues de sport et lunettes d’aviateurs…

Et puis Lex n’est pas en reste car elle évolue énormément aussi, atteignant une position très équilibrée avec Andreas dans le cadre de leur métier. Les scènes dans le ciel, en exercice, sont passionnantes, très réalistes ( autant que je puisse en juger), elles sonnent juste et offrent donc un contexte soigné parfaitement utilisé et original en plus.

Le tout est très rythmé, alternant scènes romantiques ou sensuelles avec celles d’action. On ne s’ennuie pas et plus le livre avance, plus le style est assuré et la construction maitrisée. L’écriture a quelques fois encore des gaucheries mais si c’est simplement écrit, c’est très efficace, ce qui est déjà très bien. Ajoutons, comme pour le premier opus, que l’édition est très soignée. J’arrête trop souvent la lecture de certains livres pour cause d’édition calamiteuse pour ne pas signaler les efforts que certains font.

Vous l’aurez compris, si vous êtes sensibles au charme des pilotes, ce livre est pour vous. Il ouvre des perspectives dans ce genre et a trouvé la bonne dose entre romance et action militaire. Et même, au-delà du charme évident des pilotes, il a de grandes qualités qui font que j’attendrai avec impatience la dernière partie annoncée pour début 2016. La fin de celui-ci nous laisse dans l’expectative et je retrouverai avec grand plaisir les héros et tous les personnages secondaires.

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *