Paper Hearts de Claire Contreras

11 septembre 2015

paper heartsMon avis

J’avais lu le premier tome de cette série qui n’en était pas une à l’époque. Même si ce roman se lit très bien seul, vous verrez si souvent les précédents héros qu’il serait dommage de ne pas avoir tout le décor nécessaire à une si belle histoire. Claire Contreras a du talent, beaucoup de talent et je vais suivre ses parutions avec grand soin. Elle s’inscrit dans un style qui peut ne pas plaire à tout le monde. Ses romans sont très romantiques, avec peu de rebondissements, avec des héros qui se font du mal et font de grandes déclarations. Ca pourrait être fatiguant et longuet mais c’est tellement bien écrit que cela passe tout seul.

Nous avions découvert Mia et Jensen dans le premier livre, séparé par un événement pivot de la vie du jeune homme. Alors qu’ils avaient d’un commun accord accepter de se séparer pendant que Jensen faisait ses études à New York et que Mia restait en Californie, il a mis une jeune femme enceinte. Issue d’une famille riche et catholique, il n’y avait pas vraiment deux issues. Mia n’a pas supporté cela et nous retrouvons nos deux héros, cinq après alors que Mia doit faire une série de photos pour un grand magazine new yorkais où, elle le sait fort bien, Jensen travaille. C’est un des côtés positifs du roman, rien n’est gratuit, facile ou le résultat de coïncidence extraordinaire. Mia sait qu’elle va trouver Jensen sur son chemin.

Le reste est la lente réconciliation de ces deux-là même si pour Jensen c’est un fait acquis depuis le début. Il est le grand atout du roman. Jensen est virile, sexy, séduisant et papa d’une petite fille. Le mélange est létal et Mia va vite s’en apercevoir. Et vous aussi ! Il est aussi journaliste et auteurs de livres pour enfants ( l’héroïne est une petite fille nommée Mia…). Pendant la plus grande partie du roman, vous connaitrez le point de vue de Jensen en lisant les chroniques qu’il fait pour un journal. Il est assez peu crédible qu’un journaliste freelance ait une telle audience, qu’il ne parle que de lui et fasse des déclarations d’amour à sa belle mais on a envie d’y croire. Et c’est là que Claire Contreras sort du lot. Ces petits moments très personnels sont de purs bijoux et on rêverait qu’un homme se comporte ainsi et écrive de si belles choses. Jensen est en tous cas un de ces héros modernes, si à la mode. En ce moment, un homme qui accepte de se dire amoureux, qui se bat pour celle qu’il aime irrévocablement.

Mia évidemment est alors plus critiquable. Très en doute, ne voulant pas céder ni oublier, elle a un côté très réaliste. Pas facile de gérer la douleur du passé et un homme, déjà papa et avec une ex. Mais elle a ce mérite : elle n’est pas parfaite donc plus normale.

L’histoire se promène dans New York, dont l’auteure réussit parfaitement à rendre l’atmosphère, en quelques lieux mythiques et d’autres moins connus. Cette ville est un cadre magnifique pour une romance, encore faut-il lui trouver un ton qui lui correspond, c’est totalement le cas ici.

C’est donc une superbe romance, bien écrite, qui ne veut pas renouveler le genre ni même surprendre mais elle apporte toutes les émotions que l’on attend dans un style impeccable, travaillé juste ce qu’il faut. Claire Contreras impressionne ici et elle a visiblement encore quelques belles idées avec des personnages secondaires nombreux dans son livre et qui forment un cercle chaleureux autour des héros. Je suis conquise !

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *